5 %. C’est le pourcentage de salariés français qui déclarent être pleinement satisfaits et investis dans leur entreprise et leur activité professionnelle. Les 95 % restants trouvent à redire concernant le manque de valorisation des employés, manque de contrôle sur les aspects clés de leur travail, un niveau de stress élevé… Ce n’est pas moi qui le dit, mais une étude réalisée par Steelcase en 2016, laquelle étude se base sur 17 pays considérés comme les économies les plus importantes du monde.

N’y aurait-il pas comme un malaise ? Il semblerait que le modèle du salariat en CDI qu’on nous vend comme étant la situation la plus secure ne soit finalement pas une panacée.

Pourtant, et si tu es sur ce blog tu en sais quelque chose, il existe une autre voie : celle de devenir son propre patron. Une grande majorité des gens ne passe pas à l’action, simplement par peur. Peur de lâcher une situation confortable, peur de ne pas réussir à créer une activité pérenne, peur de ne pas réussir à vivre de l’activité qu’ils ont créée… D’où cette question : tout le monde peut-il réussir à vivre de l’activité qu’il a créée ? L’analyse ici !

créer son activité, burn out

L’enseignement traditionnel

Qui n’a jamais entendu cette phrase : « Si tu travailles bien à l’école tu pourras trouver un bon travail plus tard ». Dès l’enfance, nous sommes formatés à suivre le schéma traditionnel :

  • Avoir de bonnes notes à l’école
  • Obtenir un diplôme
  • Trouver un CDI (aka « une situation stable »)

Et pourtant, la réalité est toute autre. Les plus diplômés peinent à se faire embaucher. Ceux qui débutent également, car ils n’ont pas d’expérience. Les plus de 50 ans qui ont perdu leur emploi « stable » en CDI suite à un licenciement économique ont aussi du mal à trouver un nouvel employeur car ils sont trop proches de la retraite.

Et pour les plus « chanceux » qui arrivent à conserver leur CDI, ils se retrouvent finalement à échanger leur temps contre de l’argent, au profit de l’enrichissement d’une autre personne (leur patron) et à épargner toute leur vie pour profiter à la retraite de cet argent si durement gagné. Certains ont des salaires plutôt élevés me diras-tu ; oui, ce sont ceux qui échangent encore plus de leur temps contre plus d’argent.

Peut-être ces derniers ont-ils une sécurité financière, mais pourquoi au final ? Ne pas pouvoir profiter de leurs proches et travailler 50h/semaine d’arrache-pied ? Désolé, mais ce n’est pas ce que j’appelle être libre…

La solution : sortir de la rat race

Si tu ne sais pas ce qu’est la rat race, sache que cela signifie « la course du rat », à l’image de ces rats en cage qui courent toute la journée dans une roue. Il s’agit d’une course sans fin, sans but ni destination, inutile voire dévastatrice. Il ne s’agit ni plus ni moins que de la fameuse routine « métro-boulot-dodo ».

Je te le disais plus haut, une autre voie est possible pour sortir de la rat race : créer une activité rentable sur Internet. Se lancer sur Internet aujourd’hui est beaucoup plus simple qu’il y a quelques années. D’abord parce qu’Internet s’est démocratisé dans les foyers et est devenu accessible à tous (tu te souviens de ton forfait bas débit où une page mettait au moins 30 secondes à s’afficher, et que tu payais au même prix un abonnement fibre aujourd’hui ?).

Ensuite, parce que de nombreux outils intuitifs ont été développés pour permettre à tous de créer et gérer un site et un business en ligne sans connaissances particulière (à l’époque, il était nécessaire de savoir coder pour mettre un site Internet en ligne).

Mais qu’est-ce que j’appelle une activité rentable sur Internet ? Le fait d’aider les gens à résoudre leurs problèmes et être payé et remercié pour cela.

créer son activité, rat race

Pourquoi le web entrepreneuriat est le meilleur business model

Je reste convaincu que pour gagner sa liberté financière, géographique et temporelle, le web entrepreneuriat est la meilleure solution.

Voir ma vidéo sur le même thème : Pourquoi l’Infopreneuriat est le MEILLEUR business model ?

Tout d’abord, parce que le budget et le matériel nécessaires sont peu importants, donc à la portée de tous.

D’autre part, il s’agit d’une activité scalable, c’est-à-dire que tu peux vendre à l’infini sans fournir plus d’efforts ou de temps, ce qui est impossible avec un business physique (pour un commerce par exemple, tu es limité à tes horaires d’ouverture et au nombre de gens qui passent devant ta boutique).

Ensuite, lorsque ton activité est sur les rails et te permets de générer des revenus suffisants pour vivre, tu obtiens la possibilité d’organiser ton temps selon son mode de vie, tes obligations…

Et pour terminer, tu peux démarrer une activité sur Internet en étant encore salarié. D’ailleurs je le redis : je ne conseille à personne de lâcher son emploi alimentaire avant de générer suffisamment de revenus pour couvrir tous ses besoins.

créer son activité, être libre

Passion, diplôme ? Pas nécessaires pour créer un business sur Internet !

Voilà un autre point qui peut dissuader les gens de lancer leur activité sur Internet ; n’ayant pas de qualification, de diplôme ou de passion pour un sujet en particulier, ils estiment qu’ils ne sont pas légitimes pour conseiller d’autres personnes pour résoudre leurs problèmes.

Tu vas résoudre des problèmes de débutants

Ils ont tout faux ! Il faut prendre un paramètre en compte : la grande majorité des gens qui vont te suivre seront des débutants et ils chercheront des conseils pour résoudre des problèmes de débutant.

Et il est possible de commencer à produire dans une semaine du contenu sur une thématique dans laquelle tu n’es pas un expert. Non, ce n’est pas du bullshit !

Évidemment ce travail, personne ne pourra le faire à ta place. Il va falloir bosser, mettre en place les moyens d’effectuer ce taf.

Mais sache que pour en savoir plus que 90 % des gens dans un domaine, il suffit de lire 3 livres sur le sujet. Tu peux aussi acheter des formations sur le sujet, ou encore regarder sur YouTube les vidéos des experts dans le domaine. Et tu en conviendras, c’est possible en 1 semaine. Je précise si cela est utile, que  tu peux te donner plus de temps pour effectuer ce travail, en particulier si tu as déjà un emploi.

Mais la bonne nouvelle, c’est que tout le monde peut le faire.

Attention toutefois, il ne s’agit pas de plagier des méthodes qui existent déjà. Le but est d’acquérir les connaissances nécessaires pour pouvoir commencer à aider ton audience. Et tu pourras ainsi créer ta propre méthode en y mettant ta pédagogie et ta personnalité.

créer son activité, aider

Si tu es expert dans une thématique

Peut-être as-tu un diplôme ou de solides connaissances dans un domaine particulier ? Dans ce cas, il peut te sembler évident et sécurisant de lancer ton business dans cette thématique.

Attention, je t’invite à te poser cette question : lancer un business dans ce marché va t-il réellement être passionnant pour moi, ou est-ce que je le fais par facilité ?

Le fait de créer du contenu et des formations ne doit pas être une contrainte, il faut que ça te fasse kiffer. Si tu ne le fais que pour l’argent, ça va se voir, c’est sûr ! Demande-toi si tu te vois encore travailler dans ce marché dans 3 à 5 ans. Si la réponse est oui, alors fonce. Si c’est non, je te conseille vivement de débuter dans un nouveau marché…

Dans tous les cas : avant de te lancer, vérifie bien qu’il existe de la demande dans la thématique que tu as choisie.

Pour bien démarrer, voir l’article11 étapes pour construire ton business en ligne 

Ne te fais pas passer pour celui que tu n’es pas

Si se lancer en tant que débutant est OK, il y a toutefois une chose à ne pas faire : se prétendre être un expert alors que ce n’est pas le cas. Si tes clients s’en aperçoivent (et il y a de grandes chances), tu vas t’attirer leurs foudres et te faire griller.

Il faut vraiment te positionner dans l’approche dans la laquelle tu te sens le mieux. Voici celles que je peux te proposer, et il est possible de les mixer, selon ton cas :

  • Trouver une thématique qui t’intéresse, et partager ta progression (approche « apprenons ensemble ») ;
  • Partager des connaissances pointues sur une thématique, acquises grâce à un diplôme ou plusieurs années d’expérience (approche « expert ») ;
  • Aider ta communauté avec des astuces pour résoudre un problème par lequel tu es déjà passé (approche « meilleur ami »).

créer son activité, imposteur

Se former est indispensable avant de lancer son activité sur Internet

Tu l’auras compris, pour te lancer sur Internet, il faut se former.

Se former sur le business sur Internet

C’est absolument nécessaire pour éviter de commettre des erreurs de débutant qui vont te coûter du temps et de l’argent. Lorsque j’ai démarré, j’aurais tellement aimé avoir une méthode pas-à-pas qui m’indique quoi faire, à quel moment ! C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai créé le Biz Club, une formation premium qui a déjà permis à de nombreuses personnes de créer un business qui les a rendues libres et heureuses.

Certes, je fais du placement de produit. Mais c’est mon blog, je fais ce que je veux 🤣

Se former sur sa thématique

Cela sera une évidence pour toi, si tu es débutant.

Mais j’ai un scoop : c’est valable aussi pour les experts ! Et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, on ne peut jamais tout savoir. Même en étant très pointu dans un domaine, il est toujours possible de s’améliorer afin de continuer à apporter le plus de valeur possible à son audience.

Ensuite, tout évolue, et ce dans tous les marchés. Rester sur ses acquis, c’est ignorer les nouvelles méthodes, les nouvelles études, les nouvelles lois, etc. Et le risque, c’est de devenir un has-been dans son marché et de donner des conseils obsolètes, qui ne sont plus adaptés aux attentes des clients.

formation, se former

Oui, tu peux donc vivre de l’activité que tu as créée…

Et ceci est valable pour tout le monde. C’est simple, si tu suis la bonne méthode, mais pas forcément facile, car il n’existe pas de baguette magique ; cela demande de l’auto-discipline (tu n’as plus un patron derrière toi pour te dire ce que tu dois faire) et du travail.

Et aussi un certain mindset (état d’esprit). Pour bien commencer, il faut abandonner les croyances limitantes sur la « sécurité » du salariat.

Subir ou agir

Certes, un CDI est la meilleure manière d’obtenir un prêt par exemple pour acheter ta maison. Mais avoir un CDI ne te met pas à l’abri d’un licenciement économique, d’une faillite de ton entreprise, etc.

Oui, ton propre business peut un jour ne plus marcher. Mais il est toujours possible de rebondir et de reproduire le succès que tu avais auparavant. Le succès, contrairement à ce qu’on pense, n’est un événement extérieur. Il est le fruit de la manière dont tu mènes ta barque et des méthodes que tu emploies, et il est donc reproductible.

Au final, est-il plus sûr de dépendre d’une entreprise menée par un patron dont tu ne maîtrises pas les décisions et agissements ou de ton propre business à taille humaine que tu pourras gérer comme bon te semble ? Je te laisse méditer là-dessus…

Faire passer l’intérêt de ton audience avant tout

Pour avoir un business qui cartonne, le fait d’apporter de la valeur aux gens doit passer avant tout.

Si tu crées ton propre business en n’étant animé que par l’appât du gain, tu peux être sûr que tu vas te planter.

Oui, ce qui fait que les gens vont suivre une personne plutôt qu’une autre, ce ne sont pas ses connaissances (même s’il en faut bien sûr). Ils ont besoin de pouvoir s’identifier ; ils sont besoin qu’on les comprenne. Et avant tout, ils ont besoin d’un humain, pas d’un Robocop qui va réciter machinalement tout ce qu’il aura appris dans des bouquins !

robocop

Si tu as aimé cet article n’hésite pas à le partager ! Tu peux aussi me poser toutes tes questions en commentaire, je me ferai un plaisir de te répondre.

Et surtout n’oublie pas : c’est TOI qui décides ! À la prochaine,

Alexandre

Catégories : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conférence vidéo OFFERTE: Comment doubler ton business en 3 mois ?