Comment dominer rapidement ton marché grâce au trafic payant ?

Partager :
Bienvenue !
Si tu es nouveau ici, tu voudras sans doute recevoir ma conférence vidéo 100% OFFERTE « 5 étapes pour lancer ton business rentable »

Avant de commencer à parler du trafic payant comme promis dans le titre de cet article, j’aimerais te poser une question : connais-tu le marketing de l’espoir ? Un bien joli nom pour un concept qui donne peu de résultats…

Ce sont ces entrepreneurs qui se lancent et qui ont comme seule stratégie marketing les flyers et les cartes de visite qu’ils distribuent à tour de bras, des prestations qu’ils échangent gratuitement contre « une bonne recommandation ».

À un autre niveau, ce sont ceux qui démarrent  avec un blog, une page Facebook ou une chaîne YouTube en espérant ainsi attirer du trafic, « un jour ».

Je te l’accorde, c’était une technique qui fonctionnait il y a quelques années. Mais les temps ont changé. Je ne dis pas cela en l’air ; j’ai des chiffres et du concret à te partager. Si tu veux savoir ce qui fonctionne aujourd’hui pour pouvoir propulser rapidement ton business, ça se passe ici !

Les 4 erreurs fréquentes de ceux qui stagnent

Ouvre bien tes oreilles, car ce sont des erreurs qui peuvent te coûter cher !

1.      Se lancer dans le mauvais ordre

Ce process que je vais te décrire et qu’il ne faut surtout pas suivre, c’est celui que suivent ceux qui ignorent comment le système fonctionne aujourd’hui :

 

 

  • Tout d’abord, ils passent énormément de temps à créer une communauté. Pour cela, ils créent beaucoup de contenu, régulièrement, qu’ils publient sur leur blog, leur chaîne YouTube ou leur compte Instagram pour acquérir du trafic organique.
    Trafic organique : nombre de visites sur un site ou une application acquises naturellement, sans publicité payante.
  • Une fois qu’ils ont une communauté qu’ils estiment suffisante, ils passent à la création de leur premier produit. Ce qui peut leur prendre des mois, puisqu’ils y mettent tout leur cœur et toutes leurs connaissances.
  • Ils proposent leur produit à leur communauté et là… c’est le drame. Personne ou presque ne veut acheter.
  • Mais comme ils ont passé beaucoup de temps à créer ce produit, ils veulent le rentabiliser et se mettent à la publicité payante pour aller chercher de nouveaux prospects.

Tout ceci est très laborieux, très compliqué et surtout très décourageant. Il y a une manière manière de procéder, et c’est ce que nous verrons plus loin.

2.      Le mythe du trafic gratuit

Cette idée reçue a la peau dure, car elle date de l’époque où les blogs avaient le vent en poupe (début des années 2000). On opposait AdWords (le trafic payant sur Google) et le référencement naturel. Si on était bien référencé, on montait dans les résultats des moteurs de recherche et on pouvait éviter la case « trafic payant ».

Cette dichotomie entre trafic payant et gratuit est restée très présente dans les esprits. Mais peut-on dire que le trafic gratuit est vraiment… gratuit ? Certes, on n’a rien à payer. Mais cela coûte néanmoins de l’énergie et du temps.

Mon avis est donc que faire du trafic payant est beaucoup plus rentable que le trafic gratuit !

3.      Jouer petit

« Je ferai de la pub payante seulement après avoir sollicité et épuisé ma liste d’abonnés » ;

« Je ferai de la pub quand j’aurai beaucoup d’argent ».

Ce sont 2 principes extrêmement limitants et qui vont te ralentir !

4.      Je fais déjà de la pub en boostant mes publications sur Facebook

Tu connais sûrement ce petit bouton qu’affiche Facebook sur tes publications : Booster la publication. Ceux qui l’utilisent estiment qu’en boostant leurs publications de cette manière, ils font en effet de la pub sur Facebook.

Ce n’est pas totalement faux, mais… il s’agit d’une version hyper limitée de ce qu’on peut réellement faire avec la publicité Facebook ! Et qui dit version light, dit aussi résultats lights. Alors, évite de perdre ton argent avec le boost de publications.

trafic, publicité, trafic payant

Comment développer un vrai mindset d’entrepreneur-investisseur pour cartonner rapidement ?

Tout commence par la vente

Je t’ai souvent donné ce conseil, mais je le remets ici car il est essentiel !

Si tu ne focalises pas ton attention sur la vente, tu n’auras pas de clients ; pas de cash ; pas de développement ; peanuts.

Quand tu lances un business, l’important n’est pas la police que tu vas utiliser sur ton blog ; ce n’est pas non plus le design de ta carte de visite ; non, ce n’est même pas la couleur de ton logo. Ce qu’il faut, c’est te demander quelles actions tu peux mettre en place pour commencer à vendre rapidement.

C’est d’ailleurs le cœur de ce que nous enseignons dans notre programme d’accompagnement, le Biz Club. C’est le plus important, le plus essentiel. Tout le reste viendra après !

Et pour vendre vite à des clients que tu n’as pas encore, le moyen le plus fiable et le plus prédictif, c’est le trafic payant.

Le trafic payant n’est pas une dépense, c’est un investissement

Pour moi, le meilleur qui soit, bien devant les investissements immobiliers. Et de par mon expérience, je sais que la rentabilité est exponentielle et quasi immédiate.

Voici un exemple de rentabilité pour un produit vendu à 500€ :

trafic, publicité

Donc dans cet exemple, pour 150€ de publicité investis par jour, on va faire 1 vente par jour à 500€, soit une marge de 350€ !

Regarde maintenant cette simulation pour un produit à 3000€. Cela peut être du présentiel, du coaching, etc :

trafic, publicité, Facebook, Google Ads

Pour 500€ de publicité investis par jour, on va faire 3 ventes par jour à 3000€, soit une marge de 8500€. Pour 1€ investi, tu gagnes 18€ !

Ces chiffres, je ne les sors pas au hasard ; ce sont les résultats que j’ai aujourd’hui dans mon propre business.

Le bon retour sur investissement

Peut-être ces chiffres te paraissent-ils exorbitants, surtout si tu es un débutant. Mais il y a une chose simple à comprendre : un retour sur investissement de 2 est suffisant pour devenir millionnaire… C’est-à-dire que si en mettant 1€ de pub, tu gagnes 2, cela te permet d’avoir un business pérenne qui va te permettre de vivre et d’être indépendant.

Le bon ordre pour se lancer

Tout à l’heure, je t’ai montré l’ordre à ne surtout pas suivre lorsque tu démarres ton business sur Internet. Voici maintenant le bon ordre à suivre :

  • Tu pars d’un besoin dans un marché donné ;
  • Tu crées une offre. Peut-être est-elle encore floue, pas aboutie, mais tu la confrontes à la réalité du marché avec la prochaine étape ;
  • Tu lances la publicité ;
  • Tu vends ton produit via une masterclass. Si tu ne vends pas, tu ajustes. Si ça marche, tu accélères et…
  • Tu crées ton produit ;
  • Une fois les ventes automatisées, tu peux alors bâtir ta communauté en créant du contenu.

En procédant dans le bon ordre, tu vas éviter de gaspiller du temps précieux ! Bien sûr que ça ne fonctionne pas toujours du premier coup. Mais tu auras toujours la possibilité de retrouver du capital pour investir dans une autre idée ou pour améliorer celle que tu as lancée. Alors que regagner le temps perdu est impossible…

Pourquoi investir dans le trafic payant ?

Tu te dis peut-être qu’en faisant de la publicité, tu vas attirer du trafic froid (des personnes qui ne te connaissent pas). Eh bien oui, mais en quoi est-ce une mauvaise chose ? Je te propose de regarder ce schéma dans lequel je te donne la composition-type d’un ensemble de prospects « froids ».

trafic froid, facebook ads, google ads

Les personnes les plus qualifiées seront bien sûr celles qui recherchent déjà une solution activement. Mais il y a aussi d’autres catégories de la pyramide que tu peux convertir.

  • 7% sont ouvertes à l’idée mais attendent une solution sans rechercher activement.
  • 30% n’y pensent pas spécialement, mais peuvent se découvrir un intérêt en voyant ton offre.
  • Encore 30 % pensent qu’ils ne sont pas intéressés mais vont changer d’avis en découvrant ta publicité.
  • Seulement 30 % ne sont pas du tout qualifiés car ils savent qu’ils ne sont pas intéressés.

En fin de compte, en commençant par le trafic froid, tu vas toucher 67% de l’audience potentielle. En choisissant l’acquisition organique, tu vas mettre des mois à t’adresser à seulement 3 % du marché.

Cela n’a rien à voir en termes de résultats ! Ça fait tout la différence entre ceux qui veulent aller doucement sans prendre de risques, et ceux qui saisissent l’opportunité de faire 2€ de CA avec 1€ investi…

La publicité est un levier d’enrichissement

À condition qu’elle soit bien faite. C’est pour cela qu’il est indispensable de se former à la publicité lorsqu’on lance un business sur Internet !

Facebook et Google nous observent

J’imagine que tu le sais : nos données sont enregistrées lorsqu’on navigue sur le web et sont exploitables à des fins marketing. C’est ainsi que les centres d’intérêt sont déterminés et que des pubs adaptées peuvent nous être proposées.

En utilisant ce système pour faire tes publicités, tu vas forcément toucher un public plus qualifié.

Une traçabilité inégalable

En faisant de la publicité digitale, c’est-à-dire sur Internet, on a la possibilité de tracer exactement la performance de telle ou telle publicité ; on peut donc garder ce qui amène le plus de trafic et supprimer ce qui fonctionne le moins.

En comparaison, ce niveau de traçabilité est impossible avec les publicités papier, journaux, magazines (eh oui, ça existe encore), ou même à la radio ou la TV…

Et pourtant, la publicité sur Internet coûte beaucoup moins cher ! Aujourd’hui, on peut toucher 1000 personnes dans notre cible pour à peine 2 ou 3€. Ce même exploit est impossible avec une distribution de flyers ou une pub à la TV.

Le trafic sur les réseaux en chiffres

Les réseaux sociaux sont devenus des incontournables. Les chiffres que je vais vous donner datent de janvier 2020 :

  • 42% de la population mondiale est active sur le réseau Facebook (Facebook, Instagram, WhatsApp) ;
  • 54% achètent en ligne ;
  • Un citoyen européen se connecte en moyenne 8 fois par jour sur le réseau Facebook.

Autant te dire que si tu n’es pas encore sur les réseaux tu devrais t’y mettre, car tu te prives d’un nombre conséquent de prospects !

trafic, réseaux sociaux

Mais peut-être as-tu entendu parler du récent changement d’algorithme de Facebook.

Avant, on disait qu’il fallait publier du contenu de qualité 1 à 2 fois par semaine sur sa page pro pour gagner en visibilité sur le réseau.

Aujourd’hui, ils ont considérablement réduit la présence organique des publications des pages sur les fils d’actualité des profils personnels. À présent, pour être visible, il faut investir dans le trafic payant, à savoir les publicités. On pourrait penser que ce nouvel algorithme est préjudiciable pour les pour les professionnels, et pourtant, pas tant que ça…

En trafic organique, pour toucher 1000 personnes, il faut avoir au moins 15 625 followers ; alors qu’en trafic payant, on peut toucher 1000 personnes avec seulement 2€. Et il est tout de même bien plus intéressant d’investir 2€ pour tester une idée de marché, plutôt que de passer des mois à créer et publier du contenu en espérant générer une audience.

Comment créer une publicité impactante ?

Définir soigneusement sa cible

Je te parle ici principalement de la publicité sur Facebook. Cependant, les paramètres de ciblage que je vais te conseiller ici sont valables sur tous les réseaux (LinkedIn, Pinterest, Google Ads…).

Les critères démographiques

Ce sont tous les critères qui vont déterminer les caractéristiques des personnes que tu souhaites cibler avec ta publicité :

  • Zone géographique ;
  • Sexe ;
  • Âge ;
  • Catégorie socio-professionnelle ;
  • Centres d’intérêt

Les audiences personnalisées

À partir du moment où quelqu’un interagit avec ton entreprise (engagement sur un post, clic, commentaire, likes…), tu peux la cibler et afficher ton message auprès d’elle.

Cela peut aussi être une personne qui acheté une de tes offres et à laquelle tu souhaites en proposer une autre. En effet, il est plus facile de convertir quelqu’un qui est déjà client, c’est pour cela que ce type d’audience a beaucoup de potentiel.

Les audiences similaires

C’est là qu’on peut dire que la magie opère ! Comme je te l’ai dit tout à l’heure, Facebook et Google nous observent ; ils savent tout de nos habitudes d’achat, nos comportements, etc.

Grâce à ces données, on peut demander à l’algorithme d’afficher notre message auprès des personnes qui sont les plus à même d’être intéressées par notre offre.

L’algorithme : une machine bien rodée

Pour comprendre l’algorithme, je te propose de te montrer à quoi ressemble l’outil publicitaire de Facebook.

 

Comme tu peux le voir, il y a 3 catégories d’objectifs :

  • Sensibilisation ;
  • Considération ;
  • Conversion.

L’algorithme va s’ajuster en fonction de l’objectif que tu auras sélectionné pour optimiser ta campagne.

Sensibilisation

Par exemple, en choisissant « Couverture », ta pub sera diffusée auprès du plus grand nombre de personnes dans ton audience cible. Ici, tu vas payer au CPM (coût par mille, donc un budget déterminé lorsque tu touches 1000 personnes de ton audience cible).

Considération

En choisissant l’objectif « Trafic », tu vas attirer les visiteurs sur l’URL de ton choix, telle que la page de capture de ton site web. Quelle que soit l’option choisie dans la catégorie Considération, tu auras bien sûr accès à tous les paramétrages pour déterminer ta cible. Mais le fait de définir un objectif ici va te permettre d’orienter la tournure que va prendre ta campagne. Tu vas payer ici au CPC (coût par clic).

Conversion

Du même nom que la catégorie à laquelle il appartient, nous allons  nous intéresser à l’objectif « Conversion ». La conversion est une action qui va être effectuée sur notre site web et qu’on a définie à l’avance. Cela peut être remplir un formulaire, effectuer un téléchargement, faire un achat…

Choisir l’emplacement idéal

Voici d’autres écrans provenant de l’outil publicitaire de Facebook, qui te permettent de choisir à quel emplacement tu souhaites que tes publicités soient affichées. Comme Instagram fait partie du réseau Facebook, il est possible d’y afficher aussi tes publicités.

trafic, publicité Facebook

Un petit aparté avant de continuer : on s’éloigne vraiment de la fonction « Booster votre publication » en termes de complexité et de précision des objectifs !

L’importance des visuels

Lorsque tu fais de la publicité, tu as la possibilité de personnaliser tes visuels pour rendre ta publicité plus attrayante. Le format ne sera pas le même selon que tu choisisses d’afficher ton annonce dans le fil d’actualité, en story, etc.

Pas besoin de te prendre la tête avec des outils compliqués : Canva est accessible en ligne et gratuit (sauf fonctionnalités avancées).

Si Facebook est une place de choix pour acquérir du trafic, il ne faut pas oublier que les prospects sont exposés à énormément d’informations tout au long de la journée. Pour attirer leur attention, il faut vraiment sortir du lot en utilisant des couleurs vives et jouer sur des contrastes forts par exemple.

Ton visuel doit leur donner envie d’arrêter de scroller et de cliquer sur ta publication pour prendre connaissance de ton offre.

Des opportunités incroyables à des coûts très bas !

On va maintenant parler résultats ! Il n’y a pas besoin de beaucoup de moyens pour pouvoir commencer à faire de la publicité.

Les résultats que je vais te partager ont été réalisés pendant la période de confinement du Covid 19. En d’autres termes, au moment où tout le monde disait qu’il fallait arrêter parce que les gens n’allaient plus acheter ! Eh bien moi, c’est là que j’ai sorti l’artillerie lourde :

ads

Oui, du fait de la baisse du volume de publicités, le coût par clic s’est écroulé. Avant la crise du Coronavirus, mes prospects me coûtaient entre 4 et 5€. Et comme tu peux le voir, après optimisation, j’étais à un coût moyen de 1,88€ pour ma dernière campagne.

Et cela vaut aussi bien avec une page active depuis longtemps qu’avec un compte tout récemment créé…

YouTube : la plateforme préférée des connaisseurs pour acquérir du trafic

Facebook est donc une grosse opportunité. Mais j’aimerais maintenant te parler du réseau YouTube.

78,8% des marketeurs digitaux préfèrent utiliser la plateforme digitale YouTube plutôt que celle de Facebook, car c’est celle où il y a le moins de compétition.

Sur YouTube, tu paies au clic ou à la vue. Une vue est comptabilisée soit dès qu’une personne regarde ta vidéo publicitaire pendant au moins 30 secondes, soit dès qu’elle clique sur ta pub. Ce qui signifie que tu bénéficie d’un grand nombre d’impressions (c’est-à-dire d’affichages) à moindre coût.

D’autre part, c’est aisément accessible. On pourrait penser qu’il faut une chaîne avec beaucoup de contenu, d’abonnés et de vues pour faire de la pub. Pas du tout. Et pas besoin non plus de faire des vidéos avec du super matos et un montage pro. Pour ma part, les pubs qui marchent le mieux sont celles que j’ai tournées en mode selfie avec mon smartphone !

Les 3 formats de publicités sur YouTube

Le Trueview In-stream

C’est une publicité qui apparaît avant, pendant ou après une vidéo sur YouTube (celle que tu peux ignorer au bout de 5 secondes). C’est un format vraiment rentable, car tu ne paies pas si la personne ne clique pas et regarde moins de 30 secondes. Sauf qu’en 29 secondes, tu as le temps d’en dire des choses !

Le Trueview Discovery

C’est lorsque ta vidéo publicitaire est suggérée sur la page d’accueil dans les résultats de recherche.

Le Bumper

C’est une vidéo qui ne peut pas excéder 6 secondes. Elle est aussi affichée avant, pendant ou après une vidéo, mais elle ne peut pas être ignorée contrairement au Trueview In-stream.

Le ciblage sur YouTube : similaire à celui de Facebook

Sur YouTube, tu peux cibler ton audience en fonction des mêmes critères démographiques que sur Facebook.

Mais là où c’est puissant, c’est que comme YouTube appartient à Google, tu peux cumuler avec le comportement de recherche actif. Par exemple, tu peux cibler les gens qui ont un intérêt pour le sport. L’algorithme va aller alors chercher les gens qui ont recherché ou visité des sites sur le thème du sport.

Un coût par vue très bas

Je ne t’ai pas menti, la preuve en image : le coût par vue est incroyablement bas sur YouTube ! Avec un budget de 1100€, j’ai généré 40 000 vues…

coût par vue

Je vais te donner une astuce. On sait que les gens sont sensibles à la preuve sociale (dont fait partie le nombre de vues ou de likes d’une vidéo). Tu peux donc mettre en avant tes meilleures vidéos, non pas dans le but de vendre, mais avec l’objectif d’augmenter ta preuve sociale.

Les bonnes pratiques pour acquérir du trafic payant

Tu l’as compris, pas besoin d’avoir une grosse audience ou de gros moyens pour se lancer. Même en mettant 10 à 20€ par jour, tu peux être rentable si tu mets en adéquation la bonne offre avec la bonne cible.

Toutefois, il y a une chose importante à savoir si tu ne veux pas avoir ton compte bloqué par les plateformes : veille bien à respecter les règles publicitaires de Google et de Facebook lorsque tu construis tes pubs !

En résumé : lance-toi !

Tout ce que je t’ai dit t’inspire ? Tu es déjà en train d’imaginer les résultats de ouf que tu peux atteindre grâce à l’acquisition de trafic payant ? Eh bien je te le souhaite, mais sache une chose : tout ça ne peut arriver que si tu te lances !

Si tu reprends le cours normal de ta vie en laissant de côté ce que tu as appris ici, rien ne va se passer.

Qui plus est ça serait dommage, car cela signifierait que tu n’apporteras pas la valeur que tu pourrais apporter à tes futurs clients ! Si tu peux aider des gens, j’estime que tu as le devoir moral de le faire.

Le trafic, c’est le nerf de la guerre, le levier le plus fiable et performant qui soit. Ne pas maîtriser l’achat de trafic aujourd’hui quand on se lance sur le web, c’est comme ne pas savoir parler anglais alors qu’on veut faire du commerce international.

C’est l’un des nombreux sujets qui sont enseignés dans ma formation, le Biz Club, dans laquelle j’accompagne des gens qui veulent lancer leur business rentable sur Internet.

Si tu veux en savoir plus, je te propose une super opportunité : tu peux prendre un RDV téléphonique de 45 minutes avec un membre de mon équipe pour faire le point sur ton projet et ta situation personnelle. À l’issue de cet entretien, nous pourrons de te proposer notre accompagnement si cela est pertinent !

Pour réserver ton entretien, je t’invite à cliquer ici et à suivre les instructions.

Je te dis à très vite et n’oublie pas : c’est TOI qui décides.

Alexandre

Découvre les 5 étapes à connaître pour bâtir un business internet RENTABLE en partant de zéro

Cet article t’a plu ?  Découvre les autres articles de la même catégorie !

Une question, un avis ? Échangeons !

Notre site utilise des cookies. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser son utilisation (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).

Conférence vidéo OFFERTE: Comment doubler ton business en 3 mois ?