Témoignage Biz Club : Claire Andreewitch

Partager :
Bienvenue !
Si tu es nouveau ici, tu voudras sans doute recevoir ma conférence vidéo 100% OFFERTE « 5 étapes pour lancer ton business rentable »

Voir la vidéo :

Ecouter le podcast :


Si on a vécu, on a quelque chose à apporter au monde.

Tout le monde est passé par un métier, un travail.

Je crois vraiment qu'il n'y a personne qui n'a rien à apporter, on a tous des atouts, on a tous des centres d'intérêt qu'on peut développer.

J'étais dans la mode. Styliste photos, assistante dans des maisons de luxe différentes à Paris.

J'aimais beaucoup la création, mais si je partais un soir à 19h00, c'était : "Tu prends des vacances ce n’est pas possible" !

Il faut être là, à bosser et il faut donner ta vie un peu à ce qu'on fait, à la mode et il n'y avait pas beaucoup de place pour autre chose, il n'y avait pas la place pour une famille, pour avoir une vie extérieure, pour vivre d'autres passions quoi...

Physiquement à un moment je sentais que : "Combien temps je continue à faire ça ?" et le déclic, le vrai déclic, ça a été forcément quand je suis tombée enceinte.

Je me suis dit : "Là ça y est, il est temps de vraiment réfléchir les choses, mieux prendre soin de moi et faire quelque chose qui me donne du sens ; donner une meilleure vie à un mon futur enfant parce que si je dois être une maman absente et stressée, ça va pas le faire, je ne voulais pas être cette maman-là...

C'était évident pour moi que je voulais me tourner vers le monde du bien-être, parce que c'est là où je me sentais épanouie moi-même.

J'ai découvert le yoga qui est extraordinaire, qui a complètement changé ma vie.

L'alimentation, j'ai toujours été très intéressée, mes grands-parents à l'époque en Suède étaient végétariens, donc j'ai grandi un peu comme ça avec la notion d'une alimentation saine.

Je dirais que mes compétences étaient vraiment là-dedans, donc c'est pour ça que c'était naturel aussi.

Je me renseignais sans cesse là-dedans, je suivais déjà des petites formations à gauche, à droite, je partais faire des stages.

C'était quelque chose qui me passionnait tellement que c'était le seul chemin pour moi à suivre, je savais que c'était par-là que je voulais aller, et après il fallait juste comprendre comment exploiter ça, qu'est-ce que je pourrais vraiment faire avec tout ça.

 

Son mari : C'est quelque chose qu'elle a toujours aimé, et dans lequel elle a décidé de s'investir à 100 %. Quand on fait des changements comme ça de vie professionnelle, il faut pouvoir le réaliser ; on a fait en sorte de pouvoir le réaliser.
C'est ce qui fait sens aussi dans un couple de permettre à l'autre de pouvoir réaliser ce qu'il a envie de réaliser, donc en tout cas moi, là où j'ai eu l'impression d'apporter quelque chose, je pense que c'est déjà le soutien, le fait de ne pas aller contre ce qu'elle avait envie de faire, et même de l'encourager.
C'est toujours bien d'avoir quelqu'un dans un couple ou dans une famille qui va aller dans ce sens-là, donc ça, je dirais que c'est le premier point.
Le deuxième c'est que quand j'ai pu l'aider sur certains points dans l'activité qu'elle a voulu développer, que ce soit pour corriger des choses par rapport à la langue dans certains textes, ou d'un point de vue informatique où je lui ai donné quelques conseils et je l'ai assistée autant que je pouvais je dirais, dans les activités qui étaient liées à des domaines que moi je maîtrise, je l'ai fait.

 

Quand on parle de soutien, ce n’est pas juste qu'il est à côté de moi tout le temps à m'encourager, mais c'est aussi le fait que c'est la personne très pragmatique dans notre couple et qu'il a pu me faire comprendre, me faire prendre conscience de certaines choses pratiques.

Et les autres personnes autour de moi, mes amis, comprenaient tout à fait je pense, mais un petit peu comme Raphaël, il y a des personnes qui m'ont dit :

"Attention tu es sûre que tu veux vraiment quitter ce poste pour te lancer juste maintenant où on entend parler de la crise ?"

C'était vraiment au moment où on en entendait parler du matin au soir, donc forcément, il y a des personnes ça leur fait peur.

J'avais en tête de faire quelque chose d'assez holistique, aider les gens, les guider via un programme peut-être pour une remise en forme générale en fait, de les guider vers l'alimentation, l'exercice physique, mais je ne savais pas exactement comment.

J'ai rencontré Emma Denaive, on a bien sympathisé ensemble, et c'est via Emma que j'ai rencontré Alex, et c'est là que ça a commencé en fait.

Avant, j'étais dans les salles de yoga, j'étais en consultation, je faisais toutes mes activités hors ligne.

Alex a des conseils vraiment très précis, et ça paraît très simple aussi ce qu'il dit.

Il nous fait comprendre quand même que si on travaille en fait, on va y arriver, et c'est très encourageant, c'est motivant.

Il met des stratégies en place qu'on peut facilement comprendre, après il ne reste plus qu'à mettre tout ça en pratique.

J'ai fait un sondage pour savoir exactement ce que mes clients recherchaient, et c'est comme ça que j'ai pu construire.

Mais ce n’était clairement pas évident au début, de savoir comment je pourrais mettre ça en place en ligne aussi.

Je n’étais pas très active sur mon blog, donc j'ai compris qu'il fallait déjà travailler un peu mon blog, avoir quelque chose en continu à proposer à mes clients donc l'écriture a pris plus d'importance au quotidien, des articles, plus les vidéos, quelque chose à suivre, parce que je me suis dit, sans personne qui me suit de façon régulière sur Internet, ça va être compliqué !

Donc j'ai commencé à construire comme ça petit à petit, et au bout de 8 mois, 9 mois, quelque chose comme ça, c'est là où j'ai lancé le programme en fait quand j'avais déjà plus de public.

Il y a une partie investissement c'est sûr, ça peut faire un petit peu peur, mais j'ai compris quand même que c'est juste évident et qu'il faut passer par là en fait.

Avec mon premier lancement par exemple, il y avait forcément plus de dépenses, parce que j'ai investi pour la création du site, la plateforme de formation, l'équipe technique autour qui m'a aidée avec les webinars en live, etc.

Donc il y avait pas mal de dépenses comme ça, aussi un peu de matériel bien sûr : caméra, micro, tout ça, et après j'ai fait quelques milliers d'euros quand même de chiffre d'affaires, ce qui était chouette pour un premier lancement !

Donc oui j'ai dépassé quand même, par rapport à ce que j'ai dépensé, j'ai eu du retour, donc j'étais pas du tout perdante.

Et j'ai créé des petits produits après que j'ai lancés et chaque fois je voyais en fait que ça augmentait, pas forcément de façon importante mais lentement, sûrement.

Le business en ligne, ça m'a permis d'avoir beaucoup plus de visibilité.

C'est un autre monde en fait qui est génial, et ce qui est génial aussi c'est que ce monde virtuel se transforme aussi souvent en contact dans la vraie vie, pour moi c'est très important en fait.

 

Son mari : Je trouve que ça avance très vite, c'est ça qui est très positif, ça fait pas si longtemps que ça, et ça avance à un rythme en tout cas que nous on juge vraiment satisfaisant, c'est très bien.
Faire un travail qui plaît complètement et dans lequel on s'épanouit et où on a le sentiment de donner du sens, ça donne personnellement une satisfaction qui lui permet je pense, d'être plus heureuse au quotidien et d'une certaine façon ça rayonne  sur la famille.

 

L'indépendance d'être plus flexible au quotidien, de pouvoir passer du temps avec ma famille, c'était hyper important, donc je dirais que c'est les deux choses : c'est de pouvoir être plus avec ma famille et d'avoir cette flexibilité et de faire quelque chose au quotidien, d'avoir un métier qui fait du sens.

Je sens que je peux vraiment aider les gens au quotidien.

Chaque jour presque, je reçois un mail de remerciement de quelqu'un qui me dit : "Ça a tellement changé ma vie ce qu'on a travaillé ensemble", ou aux cours de yoga, quelqu'un qui me dit à la fin du cours : "Comme je me sens mieux maintenant par rapport à quand je suis arrivé tout à l'heure" !

Et c'est un vrai bonheur en fait ! C'est des choses que j'avais jamais vécues avant, mais d'avoir un impact comme ça sur les gens et les aider à aller mieux, je trouve qu'il y a rien de mieux, il y a rien de plus satisfaisant.

Et c'est là aussi que je me dis mais évidemment il n’y aura jamais de regrets par rapport à ce que j'ai quitté dans la mode parce que là, je peux vraiment changer les choses pour le mieux et c'est extra !

Découvre les 5 étapes à connaître pour bâtir toi aussi un business internet RENTABLE en partant de zéro

Une question, un avis ? Échangeons !

Notre site utilise des cookies. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser son utilisation (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).

Conférence vidéo OFFERTE: Comment doubler ton business en 3 mois ?