Persévérer ou s’arrêter : reconnaître les signes avant-coureurs d’un échec

Partager :
Bienvenue !
Si tu es nouveau ici, tu voudras sans doute recevoir ma conférence vidéo 100% OFFERTE « Comment j'ai doublé mon business en 3 mois ? »

L’échec. C’est un sujet peu abordé, en particulier dans le monde du web entrepreneuriat. Il est vrai que les personnes qui ont échoué n’ont pas pour habitude d’aller le crier sur les toits.

Il m’a donc semblé important d’y consacrer un article. Comment savoir si ton business est en échec ? Dois-tu persévérer pour tenter de redresser la barre ou arrêter les frais ?

Attention, cet article pourrait ne pas te plaire. Et c’est OK pour moi. En effet, je ne suis pas là pour ménager ta susceptibilité, mais pour t’aider à y voir plus clair dans ta situation afin que tu puisses enfin avancer.

Comment savoir si ton entreprise est en échec

Avant de déterminer quelle attitude adopter, il est important de prendre du recul et de faire un bilan. Te reconnais-tu dans l’une de ces situations ?

Tu es sous tension en permanence

Je ne parle pas ici des petites difficultés communes à tous les entrepreneurs, comme un bug informatique ou des mails de clients mécontents.

Il s’agit plutôt d’un état constant d’épuisement nerveux. Tu te mets devant ton ordinateur sans avoir envie de commencer ton travail. Tu es fatigué en permanence et tu as l’impression que tes journées de travail s’éternisent.

Ta femme ou ton mari, tes amis et tes enfants se plaignent de ton irritabilité constante, ce qui a le don de t’énerver encore plus. Fais attention à toi, le burn-out n’est pas loin…

L’audience n’est pas au rendez-vous

Tes comptes sur les réseaux sociaux sont créés depuis des mois et tu les alimentes régulièrement. De même pour ton blog et/ou ta chaîne YouTube où tu publies toutes les semaines.

Et le constat est désolant. Malgré tes efforts, c’est un échec. L’audience reste désespérément absente et peu engagée.

Tes ventes ne décollent pas

Tu as sorti un ou plusieurs produits. Ton enthousiasme était à son comble pour leur lancement ! Malheureusement, les ventes sont restées au ras des pâquerettes.

Et les quelques clients qui ont acheté tes produits ne t’ont fait aucun feed-back. Ou pire, tu as eu un certain nombre de retours négatifs.

Les membres de ton équipe ne sont plus motivés…

Tu as des personnes qui travaillent pour toi (salariées ou freelances) et tu as remarqué une baisse de régime chez elles. Les projets ne sont pas rendus à temps ou comportent des erreurs. Ou encore, tu les soupçonnes de faire passer les dossiers d’autres clients en priorité par rapport aux tiens.

Peut-être même as-tu des collaborateurs qui ont quitté le navire ?

… Et toi non plus

Tu te sens en échec et tu as l’impression de te démener sans avoir de résultats. Tu persévères dans ton business sans trop savoir pourquoi ni où ça va te mener.

échec, burn out

Est-ce un échec ou un mauvais passage ?

Je ne connais aucun entrepreneur qui pourra te dire que son parcours fut un long fleuve tranquille. En fait, il y a forcément des hauts et des bas, et je peux t’affirmer que certains sont tombés vraiment bas avant de remonter la pente.

Voici les solutions possibles.

T’arrêter

Es-tu fait pour être entrepreneur ?

C’est une vraie question et en aucun cas un jugement de valeur. Tout le monde n’est pas fait pour l’entrepreneuriat, c’est un fait ! Peut-être as-tu souhaité lancer ton business parce que tu étais dans un poste salarié que tu ne supportais plus ? Et tu t’es tourné vers l’entrepreneuriat en pensant que c’était fait pour toi. Mais une fois l’euphorie du démarrage retombée, tu as été confronté à la réalité de ce statut. Et tu te sens déboussolé, car comme le salariat ne te convient pas et que ton entreprise est un échec, tu as l’impression de n’avoir plus de solution…

Avant de continuer, sois honnête avec toi-même.

  1. As-tu lancé ton business parce que ça t’inspirait profondément et que tu avais envie de créer de la valeur pour impacter le monde ?
  2. Ou était-ce juste une solution de repli pour quitter le salariat ?

Si tu as répondu 1, tu peux passer au chapitre suivant.

Et dans la seconde hypothèse, pose-toi ces questions : serais-je plus heureux si je retournais dans un emploi salarié, mais qui me correspond vraiment cette fois-ci ? Ou peut-être puis-je me lancer en tant que prestataire freelance ? Ceci afin d’être plus libre de mon organisation que dans un emploi salarié, mais sans avoir les contraintes d’une entreprise à gérer ?

Je te laisse méditer là-dessus…

Après un échec : continuer ou switcher ?

Si l’entrepreneuriat t’anime profondément, alors n’abandonne pas. Tu ne dois pas voir ton échec comme une fatalité, car tu vas pouvoir apprendre de tes erreurs pour ne plus refaire les mêmes (bon il y en aura d’autres bien sûr, personne ne fait les choses de manière parfaite).

Cependant, comme Einstein le disait si bien : « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent ». Si tu n’as pas eu de résultats, c’est qu’il faut changer quelque chose.

Ta thématique

En premier lieu, réfléchis au marché sur lequel tu t’es positionné, ta thématique.

Est-ce un marché où il y a de la demande ? En effet, il peut être tentant de s’engager dans une thématique parce qu’elle te passionne. Oui mais toi, tu n’es pas ton audience !

Tu peux vérifier facilement la viabilité de ton marché en faisant des recherches sur Internet. Y a-t-il des chaînes YouTube qui parlent de ce sujet ? Des ventes de livres sur Amazon ? Des blogs ?

Si tu réponds par la négative, cela signifie que la demande n’est pas assez présente pour pouvoir percer dans cette thématique.

Ton produit

Là encore, souviens-toi que tu n’es pas ton audience. Si tu as créé un produit en pensant savoir ce que veulent tes clients potentiels, tu es peut-être passé à côté. Et du coup, tu t’es épuisé à créer de A à Z un produit dont personne ne veut, c’est donc un échec.

La bonne méthode pour créer un produit, c’est de demander aux gens ce qu’ils veulent ! Soit en leur proposant un sondage, soit en leur posant la question dans tes publications. Et ensuite, on vend le produit au cours d’un webinaire… avant de l’avoir créé. Ainsi, si tu ne fais pas ou peu de ventes, tu n’auras pas perdu ton temps pour rien, et tu pourras le remanier en modifiant la promesse.

sondage

Tes publications

Eh oui. Tu as peut-être créé le meilleur produit du monde, mais si personne ne sait que tu existes, ça va être difficile de le vendre !

Pense à soigner tes contenus. Que ce soit des posts sur les réseaux, des articles de blog ou des vidéos sur YouTube, il faut susciter de l’émotion. Les gens ne veulent pas d’un professeur, ils veulent des humains auxquels ils peuvent s’identifier. Pars de ta propre histoire en y amenant des éléments qui peuvent apporter de la valeur à ton audience.

Voir l’article : Comment rédiger un article de blog qui performe ?

La meilleure solution pour contrer l’échec : te former

À l’époque où j’ai démarré le business sur Internet, il n’existait pas de formation sur ce sujet. J’ai donc appris sur le tas, et j’ai souvent échoué pour mieux me relever.

Puis, Internet s’est démocratisé. Lorsque j’ai eu mes premiers succès, mon amour-propre a pris le dessus ; je me disais que je savais quoi faire et que je n’avais de conseils à recevoir de personne. Grave erreur. Sache que l’instruction ne s’arrête pas après l’école. Je dirais même qu’elle ne doit jamais s’arrêter !

C’est une chose que j’ai bien intégrée maintenant, et j’investis énormément sur moi. Par exemple, je participe à des séminaire et je me suis inscrit à des masterminds. Sincèrement, je pense que c’est l’une des principales clés contre l’échec. Qu’il s’agisse de formations sur le business, sur ta thématique ou encore en développement personnel, forme-toi. Se former, ce n’est pas forcément ne faire que des formations payantes. Tu peux lire des livres, suivre des personnes inspirantes (blogs, vidéos, réseaux…).

Je t’invite à commencer, si ce n’est pas encore fait, à lire les articles de ce blog. Et à appliquer les conseils qui y trouveras bien sûr, sinon ça ne sert à rien !

Et si tu veux aller plus loin, je te suggère d’aller voir cette série de vidéos inspirantes sur les personnes qui ont gagné leur liberté grâce à leur business. Tu y apprendras comment elles ont fait !

échec, formation

J’espère sincèrement que cet article t’aura permis d’y voir plus clair, et surtout de trouver une solution pour retrouver ta motivation et ta sérénité.

N’hésite pas à le partager et à laisser ton commentaire que je me ferai un plaisir de lire !

En tout cas n’oublie pas : c’est TOI qui décides. À très bientôt,

Alexandre

Une question, un avis ? Échangeons !

Notre site utilise des cookies. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser son utilisation (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).

Conférence vidéo OFFERTE: Comment doubler ton business en 3 mois ?