Le top 12 des erreurs à éviter sur Instagram

Partager :
Bienvenue !
Si tu es nouveau ici, tu voudras sans doute recevoir ma conférence vidéo 100% OFFERTE « 5 étapes pour lancer ton business rentable »

Il grimpe, il grimpe, il grimpe encore Instagram… Ces 2 dernières années, Instagram est devenu THE place to be. En particulier, depuis que Facebook a modifié son algorithme reléguant ainsi les publications des pages pro dans les tréfonds de nos fils d’actualité !

Pour créer du lien avec une communauté, Instagram est donc à présent le meilleur choix. Encore faut-il savoir l’utiliser correctement et à bon escient… Je t’ai donc concocté un top 12 aux petits oignons des erreurs à éviter sur Instagram !

1.       Miser tout sur la photo

Oui c’est vrai, il est essentiel de publier de jolies photos pour que les utilisateurs aient envie de s’y arrêter. Mais si tu t’arrêtes là, ça ne va pas suffire ! Le but n’est pas de faire un maximum de likes. Ton objectif, en tant qu’entrepreneur, est de faire venir un maximum de personnes qui vont être intéressées par qui tu es et par ce que tu proposes (et que tu peux donc leur apporter).

Il faut parler à ton audience, leur permettre de t’identifier comme la personne qui va pouvoir les aider à résoudre telle ou telle problématique. N’oublie pas donc de toujours apporter des infos ou des tips qui vont interpeler et enrichir les lecteurs.

Fais appel aux émotions

Attention au piège du syndrome de l’expert ! Les gens ne veulent pas d’un expert froid qui débite ses connaissances avec un langage incompréhensible. Ils veulent un humain avec ses qualités et ses défauts qui parle de sa propre expérience.

N’hésite à parler de ta propre expérience et des enseignements que tu as pu en tirer. Tu peux aussi y mettre de l’humour (attention à ne pas passer en mode relou), mais aussi des émotions, à révéler tes succès et tes échecs, tes forces et tes faiblesses.

Voir la vidéo : Comment Vulgariser son Contenu quand on est Expert

https://youtu.be/e74tBi3XzPI

2.       Publier toujours le même type de contenu

En publiant toujours le même type de contenu, ton audience pourrait se lasser. Alors qu’en variant tes publications, tu vas créer un rythme qui donnera envie à ton audience de consulter ton compte quotidiennement. Tu es en panne d’inspiration ? Voici quelques types de publications que tu peux créer :

  • Partage d’un article de ton blog ou d’une vidéo de ta chaîne YouTube ;
  • Anecdote en rapport avec ta thématique ;
  • Post promotionnel pour parler d’un tes produits ;
  • Citation inspiration ou motivation ;
  • Aperçu de ta dernière vidéo sur Instagram TV ;
  • Une vidéo ;
  • Une mise en avant d’un témoignage client ou d’un message sympa reçu par un fan (en le taguant) ;
  • Réponse à une question qu’on te pose souvent…

Et je suis sûr que tu peux en trouver encore !

3.       Rester sur Instagram en mode « touriste »

Sache qu’il ne sert à rien de faire 5 publications par jour pendant une semaine, puis de ne plus rien poster pendant 1 mois. Si tu veux te créer une communauté de fans, la régularité sera de mise !

Publie à intervalles réguliers sur Instagram

Tu peux commencer avec seulement 2 ou 3 publications par semaine. Puis, quand tu te sentiras plus à l’aise, tu pourras augmenter ta fréquence de publication.

Organise-toi

Je t’invite à te créer un calendrier éditorial pour pouvoir mieux organiser tes publications sur Instagram. Peu importe le support, tu peux utiliser un tableur Excel ou Google Sheets, l’outil en ligne Trello qui permet de faire des tableaux sous forme de cartes (gratuit), ou même sur un calendrier papier si tu préfères.

Bloque un créneau dans ton emploi du temps pour préparer et programmer tes futures publications sur Instagram. Il y a peu, Facebook a sorti l’outil en ligne Creator Studio qui permet de programmer des publications de manière native (donc sans avoir à passer par un outil tiers comme Buffer) sur Instagram et Facebook. Je t’encourage à l’utiliser pour 2 raisons :

  • D’abord parce que cela va te permettre de programmer en une fois toutes tes publications pour une période donnée sans avoir à y revenir chaque jour ;
  • Ensuite parce que procéder ainsi va forger ton mindset et t’inciter à accomplir cette tâche de manière professionnelle et régulière.

4.       Bouder les hashtags

C’est quoi un hashtag ?

Il s’agit d’un mot-clé précédé du symbole « # » que les utilisateurs de réseaux sociaux utilisent dans leurs publications.

OK, c’est fastidieux de devoir rechercher les hashtags qui vont bien avec chaque publication. Ben oui, mais c’est essentiel si tu veux que les utilisateurs puissent venir jusqu’à toi !

Pourquoi utiliser les hashtags sur Instagram ?

Instagram possède son propre « moteur de recherche ». Ainsi, lorsqu’un utilisateur recherche un mot-clé, il va se voir proposer :

  • Des chaînes dont le nom comporte ce mot-clé ;
  • Des hashtags qui contiennent ce mot-clé ; et en cliquant dessus, ils vont voir des posts et des stories qui sont tagués avec ces hashtags.

Donc si tu n’utilises pas les hashtags, devine quoi ? Eh bien tu n’apparaîtras pas dans les résultats… C’est aussi simple que ça.

Pour optimiser le référencement de tes publications, je te conseille donc de définir 20 à 30 hashtags par publication, en variant les combinaisons à chaque  fois, en fonction de la thématique abordée.

Organise une session de recherche de hashtags

Comme je te le faisais remarquer plus haut, cela peut devenir fastidieux de recommencer le travail de recherche de hashtags à chaque publication. Une bonne pratique serait donc de bloquer un créneau pour faire une recherche des meilleurs hashtags pour ta niche.

Tu vas les noter et ainsi créer une liste dans laquelle tu vas pouvoir piocher pour chaque publication. Je te conseille d’en rechercher une centaine.

Pour faire cela, tu n’as besoin d’aucun autre outil que… Instagram.

Comment choisir tes hashtags ?

Lorsque tu crées une publication, tu dois rentrer le symbole « # » suivi de ton mot-clé pour créer un hashtag. À ce moment-là, Instagram te fait plusieurs suggestions de hashtags similaires en te précisant le nombre de publications qui utilisent ce mot-clé.

Tu peux aussi aller sur des comptes similaires au tien pour voir quels mots-clés ils utilisent.

Définis également ta marque ou, le cas échéant, ton prénom+nom en tant que hashtag.

Si tu as un commerce physique ou que tu interviens en présentiel, tu peux aussi définir un hashtag d’emplacement géographique.

À éviter ou utiliser avec parcimonie : les hashtags en anglais si ta cible est exclusivement française ou francophone.

Instagram, hashtag

 

5.       Ne pas publier de stories Instagram…

Les stories sont un outil très puissant pour créer encore plus de lien avec ta communauté. Là où les posts vont surtout servir à apporter de la valeur à tes followers, les stories sont un moyen amusant de partager des moments de ta vie quotidienne. Cela va permettre ton audience de mieux te connaître ; encore une fois, on fait appel aux émotions.

Il y a plusieurs possibilités de formats pour les stories : tu peux publier des photos ou des vidéos avec du texte, de la musique, des gifs…

Il y a également la possibilité de poser des questions à ton audience qui pourra te répondre en utilisant le champ prévu à cet effet. C’est un bon moyen de faire mine de rien un petit sondage qui te permettra de connaître les attentes de ton audience !

Sache que tu as aussi la possibilité d’insérer des hashtags dans tes stories. Ainsi, tes stories pourront apparaître dans les recherches liées au mot-clé employé.

 

 

6.       … ou au contraire en publier trop

Comme tout, c’est la dose qui fait le poison… Si tu es un utilisateur d’Instagram, tu as sûrement déjà vu des stories d’influenceurs (ou autres d’ailleurs) qui ressemblent à ça :

 

 

Oui, tous les petits traits en haut sont autant de stories publiées… Franchement, c’est rédhibitoire. Si tu as une vidéo un peu longue à poster, fais-le sur IGTV ou dans un post. Et si tu penses qu’elle n’apporte pas suffisamment de valeur à ton audience pour être postée sur IGTV… alors ne la poste pas du tout. Cela signifie qu’elle n’a pas sa place sur ton compte.

Dans tous les cas, évite de filmer tout ce qu’il se passe dans ta life toute la journée ! Ça risque vite de souler tout le monde.

Partage plutôt quelques moments sympas, bien choisis qui ont un rapport avec ta thématique ou le message que tu souhaites faire passer.

7.       Ignorer ce qu’il se passe sur les autres comptes Instagram

Si tu as encore peu d’abonnés, je te conseille vraiment d’aller voir ce qu’il se passe sur les comptes d’autres personnes qui sont dans ta thématique, ou dans une thématique connexe. Exemple : tu es dans une niche sur l’alimentation et tu vas t’intéresser à des comptes qui parlent de fitness.

Il est très instructif de voir quels types de publications fonctionnent le mieux, ont le plus d’engagements, à quelle heure les posts sont publiés…

Mais ce n’est pas tout ; je vais te partager une technique de ninja pour gagner des abonnés qualifiés. Abonne-toi à ces comptes, et sois actif. J’entends par là : commente les publications le plus possible. Attention, il ne s’agit pas de bâcher pour montrer que tu as raison et qu’ils ont tort ! Reste toujours dans la bienveillance. Mais surtout : chacun de tes commentaires doit apporter  de la valeur. C’est la clé. À force de participer, les gens qui follow ces comptes vont te remarquer et venir faire un tour sur le tien. Si ton contenu les intéresse, ils vont s’abonner et commencer à te suivre.

8.       Utiliser les robots avec follow/unfollow automatique

Désormais, Instagram punit l’utilisation de ce type de robots. Pour ceux d’entre vous qui ne savent pas ce que c’est, il s’agit de services payants qui vont automatiquement suivre (follow) un grand nombre de comptes selon des critères à préciser. Le but est que les propriétaires de ces comptes te suivent en retour. Puis, ils vont cesser de les suivre (unfollow), toujours automatiquement, au bout de quelques temps.

Désormais, Instagram considère ces activités comme suspectes et peut te sanctionner.

Bien entendu, rien ne t’empêche de le faire manuellement au quotidien, à condition de ne pas follow/unfollow un trop grand nombre de comptes à la fois.

9.       Mal utiliser les chatbots (sur Instagram ou ailleurs)

Chaque jour, je reçois des messages générés par des robots.

« Hey, j’adore ce que tu fais, viens faire un tour sur mon compte ! »

« Salut ! Ça te dirait de gagner 1000€ de plus par mois ? » (lol)

Franchement, qui se laisse encore convaincre par ce genre de message ? C’est relou et pénible au possible.

En revanche, bien utilisés, les bots peuvent être un outil utile. Par exemple, tu vas pouvoir envoyer un message automatique à toute nouvelle personne qui va te suivre. Tu vas ainsi pouvoir lui suggérer d’aller voir ton contenu pilier sur ton blog ou ta vidéo « star » sur YouTube.

L’objectif est de lui permettre de cerner ce que tu proposes et de déterminer si cela répond à ses attentes.

10.  Ne pas utiliser Instagram TV (IGTV)

Instagram TV est en fait le service de partage de vidéos d’Instagram ; grâce à cet outil, il est désormais possible de poster des vidéos dont la durée peut varier de 15 secondes à 1 heure.

On sait que les vidéos créent plus d’engagement que les photos statiques, alors ne te prive pas de cette opportunité ! Si tu as une chaîne YouTube, tu peux venir les publier également sur IGTV (d’une pierre deux coups). À noter également, qu’à ses débuts, IGTV n’était optimisé que pour les vidéos au format portrait. Donc, quand on publiait une vidéo tournée au format paysage, ça ressemblait à ça :

 

Dorénavant, cet inconvénient n’existe plus ! Il suffit de publier sa vidéo telle quelle, et les utilisateurs n’ont qu’à tourner leur téléphone pour visionner la vidéo correctement (comme sur YouTube en fait) :

 

Instagram, format

 

11.  Ne jamais faire d’appel à l’action

En tant qu’entrepreneur, on n’alimente pas notre compte Instagram juste pour le plaisir d’avoir de nombreux followers et plein de likes. Le but est d’avoir une audience à laquelle on va pouvoir apporter de la valeur en lui proposant nos produits et services.

Et tu peux avoir les meilleurs produits au monde, tu ne pourras aider personne si tu ne leur proposes jamais !

Pense donc à demander le plus souvent possible à tes followers de faire une action : télécharger ton produit gratuit, s’inscrire à ta masterclass si tu en as une… Cela va te permettre de présenter tes services et de les éduquer pour qu’ils deviennent des prospects, puis des clients.

12.  Considérer tes followers seulement comme un nombre

Ça y est, tu as atteint les 10 000 followers ! C’est un nombre-clé pour de nombreux d’Instagrameurs, car c’est une étape qui permet de débloquer le fameux Swipe up (qui permet d’insérer des liens dans les stories, ce qui n’est pas possible avant d’avoir atteint ce palier).

C’est aussi une étape psychologique qui permet d’asseoir notre autorité dans notre niche. Oui c’est vrai, c’est cool d’atteindre les 10K…

Mais attention. Garde toujours en tête que derrière chacun de ces 10 000 comptes qui te suivent se cachent des personnes réelles (à moins que tu aies acheté des packs de followers, pratique que je désapprouve totalement, ça va sans dire). Continue à interagir avec eux, autant que possible (évidemment, tu ne peux pas répondre à tout le monde). Ne commence pas à proposer moins de valeur dans tes publications : rappelle-toi que rien n’est jamais acquis éternellement.

Reste accessible, humain et respectueux envers ta communauté : elle te le rendra au centuple.

Instagram, followers

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à me laisser un commentaire et à le partager.

Et surtout n’oublie pas : c’est TOI qui décides ! À très vite,

Alexandre

Découvre les 5 étapes à connaître pour bâtir un business internet RENTABLE en partant de zéro

Une question, un avis ? Échangeons !

Notre site utilise des cookies. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser son utilisation (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).

Conférence vidéo OFFERTE: Comment doubler ton business en 3 mois ?