« Ah, si j’avais su… ». Combien d’entre nous n’ont jamais ressassé cette phrase en boucle après avoir raté une super opportunité ?

Mais il ne faut pas trop t’en vouloir ; l’humain est ainsi fait. Notre (foutu) cerveau reptilien nous joue parfois des tours devant une situation inhabituelle. Pour lui nouveauté = danger. Par peur, on préfère laisser passer notre chance plutôt que de sortir de notre zone de confort pour saisir les bonnes opportunités qui se présentent.

Voyons donc ensemble comment passer outre ce réflexe d’auto-défense de notre cerveau. Ne manque plus jamais une bonne opportunité ! Et apprends à écarter toutes les mauvaises…

Tout d’abord, définissons le terme opportunité

Si tu cherches « opportunité » dans le dictionnaire tu trouveras généralement la définition suivante : Caractère de ce qui est opportun, qui vient à propos.

Mouais, pas très explicite. Personnellement, je le définirais plutôt ainsi : Occasion qui va te permettre d’améliorer, et même de transformer ta situation, voire ta vie.

Eh oui, en ne faisant jamais rien de nouveau, tu n’as aucune chance de voir ta vie changer. Tu m’as certainement déjà entendu évoquer cette citation d’Einstein : « La folie c’est de répéter les mêmes actions et d’espérer des résultats différents ».

opportunité

Définis tes objectifs à moyen et long terme

Pour pouvoir analyser une opportunité qui se présente, il est indispensable d’avoir bien défini tes objectifs à court et à long terme. C’est d’une logique implacable : une bonne opportunité pour les uns peut s’avérer une mauvaise opportunité pour d’autres (ou je dirais plutôt un mauvais choix).

Et ceci parce qu’elle peut t’aider ou pas à réaliser les buts que tu t’es fixés.

Exemple

on te propose un poste à plein temps géographiquement situé à l’Île Maurice. Tu as toutes les compétences requises, et la rémunération représente le triple des revenus que tu perçois actuellement.

C’est une super opportunité si :

Ton objectif est justement de tout plaquer pour aller vivre au soleil et d’augmenter tes revenus.

C’est un mauvais choix si :

Le plus important pour toi est de rester auprès de ta famille et de tes amis.

Je t’invite donc dès à présent à noter par écrit tes 3 objectifs principaux à court terme, et tes 3 objectifs principaux à long terme. Puis, définis une échéance pour chacun. Il peut s’agir d’objectifs personnels (rencontrer la femme ou l’homme de ta vie d’ici 1 an) ou professionnels (générer 1 million d’euros de chiffre d’affaires d’ici 7 ans).

Tu as compris l’idée je pense. Pense à toujours vérifier si l’opportunité qui se présente va te permettre d’avancer dans la réalisation des objectifs que tu t’es fixés. La réponse est négative ? Next !

objectifs, opportunité

La raison vs les émotions

Lorsqu’une opportunité se présente, elle peut provoquer diverses émotions : l’envie, l’excitation, la peur ou encore le scepticisme. Toutes ces émotions sont légitimes, et il convient de ne pas les refouler et même de les accueillir et de les accepter.

Mais ce qui doit primer dans ta décision de saisir ou non une opportunité, c’est son analyse raisonnable et objective.

Tu dois prendre en compte tous les critères, peser le pour et le contre. Les émotions n’interviennent qu’après. Que ferais-tu dans la situation suivante ?

  • Ton analyse met en évidence que le projet qu’on te propose est financièrement très rentable et va t’apporter des revenus stables et confortables sur le long terme ;
  • Mais en parallèle de ce critère, tu ne ressens aucun enthousiasme (à ne pas confondre avec la peur de passer à l’action), c’est un projet qui t’ennuie d’avance.

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse. Mais personnellement, je dirais merci, mais non merci ! Éviter le salariat pour être esclave d’une affaire dans laquelle je me lancerais à reculons ne me paraît pas être une bonne opportunité.

opportunité, raison, émotions

N’aie pas peur de refuser une opportunité

« Trop bon, trop c.. ». Oui j’y vais fort, et pourtant c’est particulièrement vrai ici !

Si dans le cadre de ton business par exemple tu prends l’habitude de réseauter et de te rendre dans des séminaires pour entrepreneurs (ce que je t’encourage vivement à faire), tu vas te créer un nouveau cercle de connaissances. Et au fur et à mesure que des affinités vont se créer, tu vas certainement faire l’objet de tout un tas de propositions (projets communs, partenariats…).

Retiens bien ceci : tu n’es jamais obligé d’accepter quoi que ce soit qui ne soit pas dans ton intérêt !

Même si c’est quelqu’un que tu aimes bien. N’accepte pas une proposition qui ne va pas dans ton intérêt juste « pour faire plaisir ».

Et même si la proposition émane d’une personne reconnue dans son marché et que tu admires. Tu hésites à refuser car tu adorerais travailler avec cette personne ? Saisis l’opportunité ! Expose-lui ton point de vue et propose-lui un autre projet de type gagnant/gagnant.

Dans tous les cas, souviens-toi que tu n’as pas à accepter une proposition pour faire plaisir à quelqu’un. Seuls comptent les intérêts d’une personne : TOI.

opportunité, dire non

Ne fais pas l’aveugle

Je pourrais aussi appeler cela le syndrome du « On verra bien ».

Autrement dit : ne laisse jamais aucun détail au hasard ! Je m’explique.

Une personne vient te voir et te propose une super opportunité qui (d’après ce qu’elle dit) peut radicalement te faire passer au niveau supérieur dans la réalisation de tes objectifs. Sur le papier, c’est tout beau et c’est tout simple. Et tu as tellement envie d’y croire que consciemment ou inconsciemment, tu ne poses pas les questions dont les réponses peuvent briser tes illusions. C’est la politique de l’autruche.

Et pourtant crois-moi : mieux vaut être déçu sur l’instant, plutôt que de t’investir dans un projet dont tu ne connais pas les tenants et les aboutissants ! Il est très important de poser toutes les questions qui te viennent à l’esprit. Et aussi de prendre le temps de réfléchir. D’ailleurs, si la personne a l’air de vouloir te presser un peu trop, il y a peut-être anguille sous roche…

Éclaircis toutes les zones d’ombre afin de te lancer en toute connaissance de cause et pour éviter les mauvaises surprises.

aveuglette

En suivant tous ces conseils, tu vas devenir un super radar à détecter les bonnes opportunités

Et toi, as-tu déjà laissé passer une super opportunité ? Ou au contraire t’es-tu déjà laissé embarquer dans un projet malgré toi ? Dis-moi pourquoi dans les commentaires et n’oublie pas de partager cet article.

Et surtout n’oublie pas : c’est TOI qui décides ! À très bientôt,

Alexandre


Tu as aimé cet article ? Cette vidéo va certainement te plaire : Comment arrêter de procrastiner ?

Catégories : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conférence vidéo OFFERTE: Comment doubler ton business en 3 mois ?