Si tu souhaites devenir créateur de contenu, tu as le choix entre plusieurs types et canaux de diffusion : vidéos, podcasts, mails et… le blogging. On entend souvent dire que le blogging est mort ; je ne suis absolument pas d’accord avec cette affirmation ! Certes, un blog attire moins de trafic, mais les consommateurs d’articles sont souvent plus qualifiés.

Peut-être que le fait de montrer ton visage en vidéo ou de parler dans un micro ne t’emballe pas plus que ça. En revanche, tu as des qualités rédactionnelles et une certaine aisance pour l’écriture ; le blogging est donc fait pour toi.

Tu voudrais créer ton blog, mais cela te semble compliqué ? Alors suis le guide !

blog

Trouve ton nom de domaine

Il s’agit d’une étape à ne pas négliger. Ton nom de domaine (donc le nom de ton business) doit être le reflet de l’image que tu souhaites donner. Pour autant, je te conseille de rester dans simple et court. Voici plusieurs pistes :

Le descriptif

Si tu proposes des formations en immobilier par exemple, tu peux choisir un nom du type : investissement-immobilier.com (bon OK, celui-ci est sûrement déjà pris, c’était juste pour l’exemple !)

Tes prénom + nom

C’est possible aussi, et au moins on ne peut pas faire plus personnel (évidemment, si tu t’appelles Jean Dupond, il faudra bien vérifier que ce n’est pas déjà pris).

Évite les noms à rallonge et difficiles à mémoriser

Tu es déçu parce que le nom de domaine « regimes.com » est déjà pris ? Ne cherches pas à contourner cet inconvénient en déposant « raijimes.com ». C’est bien trop conceptuel et surtout difficile à mémoriser. Et honnêtement, ça ne fait pas très sérieux !

La petite astuce : les générateurs de nom de domaine

Il s’agit d’outils en ligne gratuits dans lesquels tu peux entrer un mot-clé que tu souhaites voir apparaître dans ton nom de domaine. L’outil affiche alors toute une liste de suggestions contenant ton mot-clé. La grande majorité de ces outils est en anglais, mais rien ne t’empêche de traduire les suggestions pour te les approprier. Ou de choisir un nom en anglais, ce que je ne recommande pas vraiment si ta cible est francophone. Mais c’est faisable si le terme est particulièrement évocateur, même pour une personne qui connaît peu la langue de Shakespeare, comme : super-bikes.com.

Voici un exemple de recherche chez Shopify, avec le terme « immobilier » :

 

 

Et chez Lean Domain Search, avec le même mot-clé :

Et il en existe encore bien d’autres. Maintenant que tu connais le concept, je te laisse faire tes propres recherches !

.com ou .fr ?

Cela va dépendre de ta cible. Si tu ne souhaites toucher que la France, tu peux rester en .fr. Si tu comptes cibler à un niveau européen ou à l’international, tu peux choisir un .com. Mais honnêtement, cela ne fera que peu de différence…

Achète ton nom de domaine et ton hébergement

Pour acheter ton NDD et ton hébergement, je te recommande OVH. C’est le fournisseur que j’utilise depuis des années. Il est fiable, donc nul besoin d’aller chercher plus loin. Et tu peux utiliser OVH France, même si tu habites à l’étranger.

Pour ce faire, c’est très simple ;

  1. Rendez-vous sur la page de réservation de NDD de OVH. Dans la section « Commandez votre nom de domaine », tu saisis le nom de domaine choisi sans oublier l’extension souhaitée et tu cliques sur OK ; l’outil t’indique immédiatement si le nom choisi est disponible. Si oui, clique sur « Continuer ».
  2. Sur cette nouvelle page, tu as la possibilité de réserver certains services. Si tu es débutant, tu peux rester sur les services gratuits de base.

blog, OVH

  1. Choisis ton hébergement. Attention, l’offre Kimsufi est insuffisante en termes d’espace disque. Choisis au minimum l’offre Perso.blog, OVH
  2. Avant de continuer, sélectionne les options voulues avec ton hébergement, et surtout, coche « WordPress » dans la section « Choix d’un module pré-installé », ce qui t’évitera d’avoir à le faire manuellement plus tard.
    blog, OVH
  3. Dans la page Recommandations, tu as la possibilité de bénéficier d’essais gratuits et autres solutions. Si tu ne le souhaites pas, sélectionne :
  4. Vient ensuite le récapitulatif de ta commande. En continuant, tu vas pouvoir créer ton compte OVH, puis accéder à la page de paiement.

La commande étant effectuée, tu vas recevoir plusieurs mails de la part d’OVH :

  • La confirmation de commande bien évidemment,
  • Un mail avec tes identifiants FTP et t’indiquant que la liaison entre ton hébergement et ton nom de domaine est en cours de configuration (ce qui peut prendre jusqu’à 48h),
  • Puis, OVH va te communiquer un lien ainsi que tes identifiant et mot de passe pour accéder à ton espace admin WordPress. Ce qui peut prendre également jusqu’à 48h !

Tu l’as compris, la création de ton blog ne sera pas instantanée ; il te faudra peut-être patienter pour avoir tous tes accès. Donc no stress si tu ne reçois pas tout immédiatement (mais vérifie quand même ta boîte spam, au cas où).

Le CMS : WordPress, sinon rien

CMS signifie Content Management System ; il s’agit donc d’un système de gestion de contenu qui va te permettre d’éditer ton site.

Pourquoi WordPress et pas un autre ? Tout d’abord, parce qu’il est le plus utilisé (pourquoi vouloir réinventer la roue ?). Ensuite, parce que c’est sous WordPress que tu vas trouver le plus grand choix de thèmes et d’extensions pour faire évoluer ton business. Tout est dit.

L’erreur à éviter : les plateformes de publications hébergées

Un maître-mot : tu dois être en pleine propriété de ton site Internet ! Ce qui ne sera pas le cas si tu optes pour un compte chez une plateforme de publications hébergées telle que Blogger.com ou Overblog.com. Oui c’est simple, et oui tu peux créer un blog en quelques clics. Cependant, tu vas être très limité en termes d’extensions et de thèmes installables. Et surtout, si un jour la plateforme considère que ton blog ne correspond plus à ses critères et décide de le fermer, tu n’auras absolument aucun recours.

Choisis ton thème

Il existe une multitude de choix de thèmes de blog. Gratuits, payants… Difficile de faire un choix. En choisissant un thème gratuit, tu vas certainement te retrouver rapidement limité au niveau de la personnalisation du design.

Mais tu peux trouver un grand nombre de thèmes payants à un prix très abordable. Parmi les plus plébiscités, on retrouve Salient et Divi, qui sont optimisés pour le blogging et très personnalisables (clique pour voir les démos).

Un autre outil qui grimpe doucement, mais sûrement : Elementor. Jusqu’à présent, Elementor se contentait d’être un page builder (constructeur de pages) regorgeant de widgets en tous genres. À présent, les utilisateurs de cet outil ont accès à un theme builder, ainsi qu’à un popup builder. Bien que compatible avec tous les thèmes selon leurs dires, ils proposent aujourd’hui un thème de base gratuit nommé Hello (disponible ici) qui offre une parfaite compatibilité avec Elementor.

Pour ma part, j’attends avec impatience la sortie du theme builder de chez Thrive Themes, qui va remplacer tous les thèmes qu’ils proposaient jusqu’à présent. Si je me base la qualité des outils qu’ils proposent, je pense que ça va envoyer du lourd !

Les extensions (gratuites et payantes) que je te recommande pour ton blog

  • OptimizePress 2 : on peut l’utiliser en tant qu’extension pour créer des pages marketing (pages de capture et pages de vente) ou comme thème pour créer, par exemple, un site de formation. Il est au prix de 97$.
  • Thrive Leads : commercialisé par Thrive Themes, il s’agit d’un outil qui permet d’afficher des formulaires de capture un peu partout dans un blog. Des popup, des hello bar, des formulaires en sidebar, dans les articles… Il offre de nombreuses possibilités et il est vraiment optimisé pour la conversion. Son prix est de 67$.
  • Akismet : pour te protéger des spams et commentaires indésirables.
  • Google Analytics par MonsterInsights : cet outil te permet de suivre les visites sur ton blog. Pour l’utiliser, tu as besoin de créer un compte sur Google Analytics.
  • Google XML Sitemaps : cet outil te permet de faire référencer sur Google toutes les pages de ton site par ordre de priorité.
  • UpdraftPlus : il s’agit d’une extension de sauvegarde automatique de ton site Internet. Tu pourras programmer des sauvegardes régulièrement afin de ne perdre aucune information.
  • Subscribe to Comments Reloaded : permet aux visiteurs de ton blog de s’abonner aux commentaires ; ils recevront une notification par email si quelqu’un répond à leurs commentaires.
  • What Would Seth Godin Do permet d’afficher un message pour les nouveaux visiteurs ; il s’affichera lors des 5 premières visites. Idéal pour proposer à tes nouveaux lecteurs de télécharger un cadeau gratuit en échange de leur email.

À l’exception d’OptimizePress 2 et de Thrive Leads, tous ces outils sont gratuits.

La solution blog tout-en-un : LearnyBox

Le plan B, c’est d’adopter une solution tout-en-un. C’est possible avec LearnyBox. Cet outil te permet de publier ton blog, mais aussi d’aller beaucoup plus loin. Parmi toutes les fonctionnalités on retrouve :

  • Un autorépondeur,
  • Un outil de tunnels de vente,
  • La création d’espaces de formation,
  • L’organisation de webinaires (que tu pourras par la suite proposer en evergreen, c’est-à-dire qu’ils seront toujours disponibles sans intervention de ta part),
  • La gestion de tes ventes et de tes moyens de paiement,
  • La mise en place de campagnes d’affiliation pour tes futurs partenaires,
  • Un gestionnaire de relations client,
  • Un outil de sondage et quizz,
  • Un outil de création de formulaires de capture.

Bien entendu, tout ceci a un coût, puisque l’outil est accessible à partir de 74€/mois. Mais sache que tu vas avoir besoin de la plupart de ces fonctionnalités tôt ou tard pour ton business. À toi de voir donc si tu préfères avoir du tout-en-un dès le départ, ou bien commencer à moindre coût en achetant des outils séparément au fur et à mesure.

Le logo : pas indispensable au début

Je sais bien que quand on démarre un business, on aimerait que notre site soit tout beau dès le départ. Design, logo… Et pourtant, ce n’est pas le plus important au début ! La priorité, c’est de commencer à apporter de la valeur aux gens au travers de ton contenu. Je te conseille donc de démarrer ton blog en mode « simple » et d’améliorer au fur et à mesure.

Mais si tu tiens absolument à créer rapidement un logo pour ton blog, voici quelques astuces qui pourront te plaire.

Les plateformes de prestataires en ligne

Sur 99designs.fr ou Creads.fr, tu vas pouvoir organiser un « concours » de logos. Plusieurs prestataires vont te proposer leur création à partir des critères que tu leur auras communiqués, et tu pourras choisir ton préféré.

Crée ton logo toi-même

Sur le site Logogenie.fr, tu peux créer toi-même ton logo à partir de visuels fournis. Tu personnalises les couleurs, la police, le texte… et tu télécharges ton chef d’œuvre pour quelques euros !

Les 5 pages à créer dans ton blog

Pour démarrer, tu n’as pas besoin de créer une multitude de pages. Les seules dont tu auras besoin au début sont les suivantes :

  • La page Accueil : il peut s’agir d’une page regroupant tes derniers articles (généralement générée par défaut par WordPress) ou d’une page dite « statique », c’est-à-dire que tu pourras créer une page que tu vas définir comme page d’accueil de ton blog. N’oublie pas que cette page est la première que les visiteurs verront en entrant sur ton site.
  • La page Blog : il s’agit en fait d’une catégorie et non d’une page à proprement parler, qui regroupe tous tes articles. Il te faudra donc créer une catégorie nommée « Blog » dans WordPress, que tu feras apparaître dans ton menu. Au moment de la publication de tes articles, n’oublie pas de cocher la catégorie « Blog » dans la colonne droite de ton éditeur afin que tous tes articles y apparaissent !
  • La page « Commencer ici » : tu y expliqueras ce qu’il faut lire en premier, quels sont les meilleurs articles… Cette page est destinée aux lecteurs qui ne connaissent pas encore ton blog et permet de leur donner les bonnes bases pour bien débuter.
  • La page « À propos » ou « Ma mission » : cette page est destinée à expliquer qui tu es, ce que tu fais et pourquoi. Pense à y insérer une photo de toi, si possible de qualité professionnelle.
  • La page « Produits » : cette page regroupe tous les produits que tu proposes à la vente, si tu en as déjà.

À toi de jouer !

En suivant ce guide pas à pas, tu vas pouvoir créer ton blog en temps record, et surtout à moindres coûts puisque tu vas pouvoir tout effectuer toi-même. Bien entendu, quand ton business générera un certain montant de chiffre d’affaires, tu pourras te permettre le kif de faire appel à un designer pour te créer un blog sur mesure.

Et surtout n’oublie pas : c’est TOI qui décides ! À très bientôt,

Alexandre

Catégories : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conférence vidéo OFFERTE: Comment doubler ton business en 3 mois ?