Comment attirer ton client de rêve (et éviter les clients relous)

Partager :
Bienvenue !
Si tu es nouveau ici, tu voudras sans doute recevoir ma conférence vidéo 100% OFFERTE « 5 étapes pour lancer ton business rentable »

Le client est roi. Qui ne connaît pas cet adage ? On est bien d’accord sans clients, pas d’entreprise. Mais est-ce que pour autant cela signifie qu’il faut dire amen à tous leurs caprices souhaits ? Personnellement j’utiliserais plutôt cette formule : « le client est roi dans le cadre d’une relation commerciale respectueuse ».

Et pour créer une relation saine avec son client, quoi de mieux que de n’attirer des clients de rêve, ceux avec lesquels on a une  connexion ? Voici mes meilleurs conseils pour dire adieu aux clients relous.

N’essaie pas d’être celui que tu n’es pas

Si tu me suis depuis un certain temps, tu as sûrement remarqué que je donne souvent ce conseil, car il est essentiel. Et c’est vrai une fois encore dans la quête au client de rêve.

Parce qu’en fait, qu’est-ce qu’un client de rêve ? Pour moi, il s’agit d’un client qui a les mêmes valeurs que moi (le respect, la liberté, la famille…). Un client aussi qui ne vient pas en touriste, mais qui fait appel à moi pour réellement améliorer sa vie. Attention, je ne dis pas qu’il doit avoir les mêmes avis que moi sur absolument tout ; simplement, j’aime qu’on soit sur la même longueur d’onde, car finalement, on va faire un bout de chemin ensemble.

Donc, pour trouver un client en accord avec ton état d’esprit, il faut absolument éviter de travestir ton caractère. En étant toi, en étant vrai, tu vas attirer des gens qui se reconnaissent en toi, et qui ont la même vision des choses que toi (ou en tout cas, qui souhaitent l’acquérir).

Pour cela, n’hésite pas à partager avec ton audience (dans une juste mesure), des fragments de ta vie qui révèlent ta personnalité. Cela peut être des anecdotes qui te concernent et dont ils peuvent tirer un enseignement. Tu peux aussi partager tes joies, tes craintes, ta tristesse ; les gens sont très sensibles à cela, car c’est ce qui va te rendre humain à leurs yeux et qui va créer du lien. Attention toutefois à ne pas transformer ton contenu et tes réseaux sociaux en journal intime ! Partager oui, mais s’exposer et se transformer en Caliméro peut avoir l’effet contraire et faire fuir les gens !

client

Dresse un portrait-robot de ton client idéal

La première chose, pour attirer ton client de rêve, eh bien… c’est de savoir qui il est. Ben oui, forcément.

Donc, pose-toi la question : qui veux-tu aider ? Oh, et surtout, ne me dis pas : « tout le monde ». Car vouloir s’adresser à tout le monde, c’est vouloir plaire à tout le monde, ce qui est impossible. En voulant plaire à tout le monde, tu ne vas attirer personne. Au contraire, il te faut avoir une idée très précise de ton client idéal, celui que tu a envie d’aider, avec lequel tu te sens en phase. Tu peux aller très loin dans les critères ; je t’en donne quelques-uns, mais n’hésite pas à préciser encore plus s’il le faut :

  • Le sexe ;
  • La tranche d’âge ;
  • La catégorie socio-professionnelle ;
  • Le niveau de revenus ;
  • Le lieu d’habitation ;
  • La situation maritale/familiale ;
  • Le type d’entourage ;
  • La douleur principale ressentie ;
  • Etc.

client, portrait robot, avatar, persona, buyer persona

Prends le temps de déterminer quels objectifs tu veux aider ton client à atteindre

Je te propose un petit exercice. Prends une feuille et un crayon et note dans quel marché tu as lancé (ou comptes lancer) ton business. Allez fais-le, ne triche pas !

Ça y est ? OK. Bon, je ne suis pas devin, mais tu as peut-être écrit une réponse comme :

  • L’immobilier ;
  • La nutrition ;
  • La bourse.

C’est un bon début, mais ça ne suffit pas.

Ou peut-être as-tu écris une réponse plus précise comme :

  • La location courte durée ;
  • L’alimentation cétogène ;
  • Le day trading.

Bravo, car tu as déterminé une niche, contrairement au premier ensemble de réponses qui représentent des marchés généralistes.

Allons plus loin

Mais… ça ne suffit toujours pas. Ah, je suis dur ! Mais tu vas bientôt comprendre. Ce n’est pas que ces réponses ne sont pas correctes. Mais l’erreur, c’est de penser « produit » (je propose une formation de…, un accompagnement dans…) plutôt que besoins et objectifs du client.

Je t’invite à reprendre ton crayon et à compléter la phrase suivante :

« J’aide (avatar client) à (l’objectif principal que tu l’aides à atteindre) même si (le ou les freins principaux).

Par exemple, pour ma formation Biz Club, je pourrais écrire : « J’aide les gens de 25 à 55 ans qui en ont marre d’être salariés ou ne souhaitent pas le devenir, à  créer un business sur Internet qui va les rendre libres, indépendants et heureux, même s’ils sont nuls en technique ».

Il faut vraiment que tu sois le plus précis possible, car tant que tu n’as pas déterminé ces paramètres, tu ne peux pas réellement avoir de business.

Tu as terminé ? Bravo, tu viens de déterminer ton offre irrésistible, celle qui va attirer ton client idéal.

Tu bloques ? Ce n’est pas grave ; continue de lire cet article, et reviens-y plus tard.

Pour en savoir plus sur comment créer ton offre irrésistible, je t’invite à lire : Construire son offre irrésistible : les 7 règles d’or pour enchaîner les succès commerciaux

Propose un sondage pour connaître les attentes de ton futur client

Pour créer ton business, tu dois comprendre que tout part de ton client. Quels sont ses besoins ? Ses objectifs ? Ses rêves dans la vie ?

Mais aussi, qu’est-ce qui l’empêche aujourd’hui de vivre la vie dont il rêve ?

Mais tout cela, tu ne peux pas le deviner et surtout, tu ne DOIS pas essayer de le deviner ; à aucun moment tu ne dois présumer. Tu dois donc prendre l’info à la source et demander directement à tes prospects !

Selon que tu sois débutant ou que tu aies déjà un business, 2 cas de figure.

Tu n’as pas encore de business, et tu pars de 0

Dans ce cas évidemment, tu n’as pas encore de prospects à sonder. Mais ce n’est pas un problème. Tu vas donc réaliser une étude de marché pour connaître les attentes de ton futur client. Pour cela, tu as plein de possibilités :

  • Aller sur des forums ou des groupes sur Facebook où se trouve ton client idéal pour comprendre quelles sont ses problématiques principales, quel type de solutions il recherche ;
  • Voir ce que propose la concurrence qui s’adresse au même client que toi. Attention, jamais de plagiat ! Il s’agit juste comprendre et de s’inspirer… pour faire 10 fois, 100 fois mieux ;
  • Utiliser le planificateur de mots-clés de Google pour trouver les termes les plus recherchés dans ta niche sur les moteurs de recherche ;
  • Sélectionner les meilleures ventes de livre sur Amazon et consulter les tables des matières, voire acheter les ouvrages les plus intéressants.

À partir de là, je te conseille d’organiser une masterclass en direct (que tu vas promouvoir avec de la pub) pour proposer ton offre. Tu vas également proposer un sondage aux personnes qui s’inscrivent pour connaître leurs attentes et les points qu’ils aimeraient que tu abordes dans ta masterclass.

Et si tu fais suffisamment de ventes lors de ta masterclass en direct, alors bingo ! Tu peux créer ton produit et le délivrer au fur et à mesure, ce qui te permet de créer une formation/accompagnement sur-mesure pour les clients qui se sont lancés avec toi. Et au cas où tu te poserais la question : non, il n’y a aucun problème sur le fait de dire à tes clients que la formation n’est pas encore prête et que tu vas la créer au fur et à mesure pour qu’elle colle parfaitement à leurs attentes.

Si tu ne fais pas suffisamment de ventes, programme une autre masterclass et affine, améliore, jusqu’à trouver LA bonne offre pour aider ton client de rêve.

Tu as déjà une audience

Tu as un blog, une audience sur les réseaux sociaux, une liste e-mails à laquelle tu envoies du contenu gratuit, etc. Mais ton business ne décolle pas vraiment.

Tout d’abord, sache que tu peux faire ce que j’ai proposé dans le chapitre précédent aux personnes qui partent de 0 (et je te conseille vivement de le faire d’ailleurs).

Mais puisque tu as déjà une audience, autant mettre cet atout à profit ! Demande directement à tes prospects ce qu’ils souhaitent. Tu as plusieurs possibilités pour le faire :

  • proposer le téléchargement d’un lead magnet (produit gratuit) en échange de réponse à un sondage. Pour ce faire, tu peux utiliser l’outil gratuit Google Forms ;
  • envoyer directement un mail à ton audience en leur proposant de répondre directement par retour de mail afin de se présenter ;
  • terminer tes publications sur les réseaux sociaux par une question ouverte en proposant de répondre en commentaire. Tu peux aussi faire des stories très sympas sur Instagram en posant des questions.

Évite le low cost

Depuis que je suis entrepreneur sur Internet (depuis 2006), j’ai pu observer une tendance très nette. Les clients les plus chiants sont ceux qui achètent les plus petits produits (guides à 29€, mini-formations à 97€, etc.). Généralement, ce sont ceux qui ont bien retenu le fameux précepte du « client est roi ». Ils ne sont jamais contents, ils en veulent toujours plus, ou alors ils savent mieux que toi ce qui fonctionne (sans avoir suivi tes conseils évidemment), ils inondent de mails le service client… Bref, c’est pour cela que j’ai arrêté de vendre ce type de produits.

En revanche, les clients de mes formations premium sont ceux avec lesquels je m’entends le mieux. Ce sont ceux qui sont motivés pour changer leur vie, qui suivent tes conseils, te font un feedback bienveillant (ils te disent ce qui leur plaît et t’alertent sur ce qui leur manque). Bref, ils te paient avec le sourire, et te remercient pour ça.

 

Rembourse le client relou pour te concentrer sur celui qui est motivé

Si tu as suivi tous les conseils précédents, tu as filtré au maximum l’accès à ton produit et fait entrer des clients avec des personnalités qui te correspondent. Toutefois, il peut arriver que des touristes viennent s’égarer, quelle qu’en soit la raison.

Tu vas reconnaître le client relou immédiatement :

  • il va te poser une succession de questions très basiques sur des points que tu as déjà abordés dans tes modules de formation (souvent parce qu’il pose les questions avant de visionner la formation !) ;
  • il va se plaindre tout le temps et plomber l’ambiance au cours de tes coachings de groupe ou dans ton groupe Facebook réservé aux clients. Certaines personnes trouvent des solutions à tous les problèmes, mais lui trouve des problèmes à toutes les solutions ;
  • il va t’écrire plein de mails pour te dire que ta formation est bien, mais […] ; que tu n’es pas assez[…] mais qu’il t’aime bien ; que ta méthode ne marche pas pour lui (alors qu’il n’a pas appliqué), etc.

À ne pas confondre bien sûr avec le client ultra motivé et qui pose beaucoup de questions pour progresser !

Mais si un client te prend trop la tête, n’est jamais content et tire les autres vers le bas, alors je te conseille vivement de t’entretenir avec lui pour lui proposer de se diriger vers la sortie. Peut-être est-il encore dans la période satisfait ou remboursé ou peut-être pas. Oui tu perds une vente, mais tu gagnes en tranquillité ! Honnêtement, j’estime qu’il vaut mieux effectuer un remboursement plutôt que de se traîner un boulet. À toi de voir !

client, remboursement

Envie de te lancer ?

Si toi aussi tu as envie de lancer ton business rentable sur Internet, j’ai quelque chose à te proposer : je t’offre un entretien de 45 minutes avec une personne de mon équipe pour faire le point sur ta situation personnelle et sur ton projet. Vous pourrez prendre ensemble le temps de mettre en place un plan d’action pour que tu puisses relever ce challenge !

Pour en bénéficier, je t’invite à cliquer ici et à suivre les instructions.

J’espère que tu as aimé cet article, et je t’invite à poser toutes tes questions en commentaire.

À bientôt, et n’oublie pas : c’est TOI qui décides !

Alexandre

 

Découvre les 5 étapes à connaître pour bâtir un business internet RENTABLE en partant de zéro

Une question, un avis ? Échangeons !

Notre site utilise des cookies. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser son utilisation (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).

Conférence vidéo OFFERTE: Comment doubler ton business en 3 mois ?